20 février 2017

L'Île de la Dominique

Lors de notre passage en Dominique nous avons vécu un phénomène très rare.  Le vent, au lieu de venir des Alizés (de l'Est), venait de l'ouest.  Nous avons eu trois jours de gros vents (25 à 30 noeuds), autant la nuit que le jour.  Évidemment, la vague entrait dans la baie et les bateaux pointaient l'ouest au lieu de l'est.  On se croyait en mer tellement ça brassait.

Trois journées à surveiller constamment même durant la nuit... pas toujours facile la vie de marin!

On prend un cours de cuisine avec Providence et on prépare une Callaloo soup
Ajouter une légende
Miam Miam!  Des plantains frits dans l'huile de coco
Un Héliconia en cadeau lors de notre arrivée en Dominique

Grand voilier appartenant au Club Med qui s'ancre près de nous

Un vendeur qui se fait brasser par la mer sur sa planche à voile, son seul moyen de transport

Quelle belle nature!

Heliconia


Et oui, on doit payer pour utiliser les toilettes! 

Le Wifi est disponible à plusieurs endroits dans le jardin botanique

Un Baobab géant qui a écrasé un autobus scolaire durant l'ouragan David en 1979


15 février 2017

St-Pierre est le village situé le plus au nord de la Martinique. C’est  là que nous faisons les formalités de la douane avant de quitter pour la Dominique.

Ginette a une toux persévérante depuis quelques jours et rien n’indique que son état de santé veut s’améliorer.  Nous pensons qu’une fois traversés sur la Dominique à Portsmouth, et le voiler bien ancré, on prendra le temps de se reposer, reprendre des forces.

Il y a une courte fenêtre météorologique qui se présente samedi matin pour la traversée sur la Dominique. Selon la santé de Ginette et d’un accord commun, nous décidons de prendre cette opportunité et de faire la traversée.

Donc, je me rends à terre pour faire les formalités de la douane et planifie un départ tôt, pour le matin suivant. De retour sur Pinnacle, nous entamons les préparatifs de départ pour prendre la mer. La mauvaise toux de Ginette ne s’améliore pas du tout, nous sommes bien conscients de la situation. La clearance du pays est déjà faite. Nous sommes sous pavillon jaune (donc en quarantaine) et légalement, nous avons 24 heures pour quitter la Martinique. Nous décidons d’attendre le lendemain, après une bonne nuit de sommeil, pour réévaluer la situation.

Alors, on se couche tôt pour être en forme et c’est le début du cauchemar. Durant la nuit, la santé de Ginette dégénère rapidement. La fièvre se présente, la toux renforce au point de créer le vomissement. Bien loin d’une nuit reposante avant de prendre la mer.

05h00 samedi matin, je réévalue la situation. La santé de Ginette est très précaire et pas question de partir au large dans cet état. C’est peut-être même le temps de faire une consultation médicale.
05h30 Décision prise. Nous prenons la route vers le cabinet du médecin tôt ce matin au lieu de prendre la mer pour la Dominique….Dans la vie, nous ne prenons pas toujours les meilleurs décisions, mais celle-là était la plus sage.

Donc, nous nous sommes rendus tôt le même matin au cabinet du médecin à St-Pierre pour une consultation. Le médecin diagnostique en un temps clair la santé de Ginette avec une toux sèche, mais rien d’alarmant. Alors, Ginette reçois une liste de prescription de plusieurs mdicaments  incluant  vitamines C et beaucoup de repos selon les recommandations du Doc.

 Selon nos observations, il me semble que plusieurs médecins et pharmaciens français des Antilles, et ce sous toute réserve, favorise les produits homéopathies et vont souvent les recommander avant-tout.
Et attention, je dois bien mentionner que ce sont quand même des médecins qui ont faits leurs études médicales dans des universités reconnus comme à Toulouse ou à Nice en France.
Alors de retour à la maison ou plutôt sur le voilier, avec un sac de médicaments, Gigi s’est mise au repos vers le chemin de la guérison.

Difficile à décrire les trois prochains jours sur Pinnacle. Les nuits cauchemardesques et inquiétantes, la santé de Ginette a chuté drastiquement, le raclage de toux plus profond, nuits blanches et douleurs musculaires à force de tousser si fort. Rien ne va plus!

Il y a définitivement un problème pulmonaire et devons agir rapidement. Deuxième consultation  au cabinet du médecin, mais cette fois-ci , chez un autre médecin.

Bon! Cette fois-ci, les brevets et diplômes sur le mur indiquent qu’il aurait terminé ses études médicales à Paris. Et bien voilà, Bravo! On verra ce que cela donnera. Une autre petite parenthèse que je vais fermer rapidement, c’est que j’ai appris par la force des choses et cela après plusieurs visites des cabinets médicaux dans de nombreux pays que la connaissance n’à rien avoir avec la compétence d’un individu peut importe le domaine. Parenthèse fermée.

Ce dernier semble être un bon médecin et il est très sympathique et prends le temps d’écouter.  Après l’écoute des poumons avec son stéthoscope, il diagnostique rapidement une bronchite aiguë et qui doit être traitée avec sans plus de délai. OK! Merci Doc!

Avec un nouveau sac de nouveaux médicaments dont des antibiotiques, nous retournons au voilier avec la satisfaction du bon diagnostic de ce dernier.

Entre-temps et afin de mettre un peu de piquant à cette histoire de bobos, je me suis faite royalement une belle entorse lombaire dans la même semaine. Impossible de bouger. Moi, sur des anti-inflammatoires et antidouleurs et Gigi sur des antibiotiques, sirop, pompes etc.
ET je ne vous parle pas des effets secondaires qui ont suivi la prise d’antibiotiques et plusieurs visites en pharmacie.

Merci mille fois au ciel que le voilier était bien ancré à St-Pierre depuis une semaine. Nous n’étions même pas en mesure de manœuvrer le bateau… L’équipage de Pinnacle était hors-service.

Par-contre, malgré tout ça, je dois mentionner  que j’écris ses lignes assis confortablement dans mon cockpit à admirer la mer turquoise sous le soleil chaud de la Martinique et après-tout…C’est peut-être le meilleur endroit pour se guérir.


Le Capitaine


1 février 2017

CELA NOUS CONCERNE TOUS!

Pollution de la mer - C'est inquiétanttt


La production mondiale de plastique continue de progresser à un rythme exponentiel. En janvier, une étude a été rendue publique par la Fondation Ellen MacArthur. Elle est alarmante.

Entre 1964 et 2014, la production de plastique a été multipliée par 20 passant de 15 à 311 millions de tonnes par an. Un quart est utilisé pour les emballages.

Selon la même étude, chaque année 8 millions de tonnes de plastique se déversent chaque année dans l’océan. Cela représente un grand conteneur à ordure à chaque minute !!

Actuellement, il y aurait 150 millions de tonnes de plastique dans l’océan, soit une tonne de plastique pour cinq tonnes de poissons. Si rien n’est fait, en 2050, les mers compteront plus de plastique que de poissons.

À chacun de nous de faire la différence

Capitaine Bob

 "Article publié dans le magazine Martiniquais, Le Fey"

16 janvier 2017

Course de yoles rondes, Martinique

La course de yoles est l'événement sportif le plus important en Martinique et considéré comme le "sport national",   Nous nous sommes rendus à Le François afin d'assister à une course, un spectacle impressionnant à regarder que je conseille à tous ceux qui viennent en Martinique.

"Le tour de l'île est la compétition la plus importante et suscite l’intérêt d’un large public sensibilisé à la voile par les courses aujourd’hui l’un des attraits touristiques de l’île. Les yoles construites désormais avec les bois les plus résistants et les plus précieux (angélique, teck ou grignon de Guyane pour le fond et le bordé, poirier du pays pour les membrures), sont dotées d’une ou deux voiles, elles font l’objet, comme les navires des compétiteurs transatlantiques, de constantes améliorations technologiques qui, jointes aux qualités physiques et au savoir faire exceptionnels des équipages, leur permettent des performances surprenantes."
L'équipage est composée d'environ 18 personnes incluant le patron (skipper) et c'est un sport très exigeant physiquement.


Les yoles sont tournés sur le côté afin de changer les mâts et voiles




Nos amis Russ and Lisa de Uproar

Les mâts sont transportés sur les épaules et sont très lourds.  Ça prend des hommes forts!

4 janvier 2017

Les Fêtes en Martinique

Comme l'an dernier, nous nous sommes regroupés une cinquantaine de québécois sur la plage pour fêter la Noël.  Chacun avait préparé un plat et ce fut un vrai festin pour les papilles.  Nous avions également nos 3 guitaristes qui ont animé la journée et nous avons chanté des chansons de chez nous.

Inusité en Martinique, on fait les douanes en prenant une bonne bière Lorraine, 

Il y a de la bouffe pour tout le monde, Miam Miam
Des petits fruits de Noël

Le Petit Québec en Martinique

Toutes les annexes sont attachés ensemble et merci à nos valets Yves et Pierre de nous accueillir
Joyeux Noël et Bonne année

Merci à nos musiciens Robert, Alain et Alain

La Yole, munie d'une voile servait traditionnellement à la pêche.  Aujourd'hui, des courses sont organisés le week-end.

N'est-il pas magnifique ce coucher de soleil! 

14 décembre 2016

Ste-Lucie

Soufrière

Nous sommes toujours aussi impressionnés de voir ces gigantesques Pitons


Pinnacle au pied du petit Piton

Village de la Soufrière
 
Les pêcheurs à l'oeuvre!


Anse Cochon

C'est la première fois que nous nous arrêtons à l'Anse cochon.  Endroit magnifique pour l'apnée et les têtes de corail sont très belles.    Très achalandée le jour car les charters arrivent avec beaucoup de touristes.   On peut s'ancrer facilement mais je conseille pas trop près de la plage afin d'avoir un peu de tranquillité et d'intimité.  Les locaux qui viennent nous voir au bateau sont très gentils et ne font aucune pression pour acheter quoi que ce soit.  Il y a également un magnifique resort à flanc de montagne

L'anse Cochon vue d'en haut, un coin de paradis!

Une table du resort avec une vue sur la baie, très romantique.


Salle à manger avec vue sur le coucher de soleil et la mer

Pouvez-vous vous imaginer un jour de naviguer sur un radeau en mer, il faut le faire!


Les pêcheurs installent leur filet avec l'aide d'un plongeur
Rodney Bay


Nos amis du Québec Vasco et Zoya lors d'une randonnée côté Windward.


Les joyeux randonneurs

Tellement beau que ça fait mal aux yeux!  

Un très beau  lac dans la montagne

24 novembre 2016

Voici quelques photos des dernières escales.

Mayreau, Grenadines


Premier bateau de croisière de la saison ancré juste derrière nous

N'est-il pas magnifique ce grand voilier?

La plage du côté Ouest de l'île, désertique.....


Une pause chez Simon après une randonnée avec nos amis pour ramasser du pain frais.

Arbre à la soie
Bequia, Grenadines



Pause bien méritée après une longue randonnée entre amis.
Cassia Fistula (Caneficier)
Robert et Daven qui se raconte des histoires à faire peur.


Les pêcheurs locaux nettoient leurs poissons.