3 octobre 2017

Les Hash de Grenade

À Grenade, il y a un Hash à chaque samedi.  C’est un rassemblement où tous sont invités à participer (navigateurs, Grenadiens, etc.) à une épreuve sportive dans tous les coins de l’île.  L’endroit varie à chaque semaine et il est libre à chacun soit de marcher ou de courir dans un sentier choisi par les organisateurs du Hash.  Les sentiers sont indiqués par des morceaux de papier déchiqueté et parfois, volontairement, on nous indique une mauvaise route et on doit revenir sur nos pas. Une belle aventure souvent en pleine forêt tropicale!



Fiers d’avoir terminé le Hash, épreuve physique parfois ardue, vient le temps de boire une bonne bière froide locale.  C’est vraiment une journée inoubliable, on rencontre beaucoup de gens et on se fait plusieurs amis de toutes nationalités.

De plus, cette année, c’est le 1 000e Hash et des activités sont prévues durant toute la semaine.  Pour le 1000e, plus de 500 participants étaient présents et 8 sentiers différents étaient proposés allant de 1/2 à 8,5 milles.  Nous sommes revenus très fatigués et surtout plein de boue car il avait plu les journées précédentes.  Malgré cela nous étions très fiers d'avoir réussi l'épreuve.


Depuis notre premier Hash on n'en manque pas un!   VIVE LES HASH! 

Voici quelques photos provenant de différents Hash:




C'est le grand départ!


Un Grenadien avec le chandail des Canadiens de Montréal!

Avec nos amis de Libertad



On croise de jolis Héliconias!


Les espadrilles sont dus pour un bon nettoyage.


En bateau, lors du Rhum Runner HASH. Nous devions nous rendre sur une plage désertique pour le début de la course.


Quels jolis singes!


Les hashers qui portent de nouvelles chaussures auront la surprise de boire une bière d’une façon très originale.   
  



Pour les nouveaux Hashers (Virgin Hashers), il y a une sorte d’initiation que l’on appelle « Ceremony » qui a lieu avant le départ pour la course.  Voici un petit vidéo pour vous montrer comment ça se passe!



video
Toujours agréable de partager ces moments avec des amis


19 septembre 2017

Malheureusement, l’île de la Dominique a encore été dévastée lors du passage de l’ouragan majeur Maria de catégorie 5.  Nous étions très chagrinés de cette nouvelle car c’est l’une de nos îles préférées.  Imaginez tous ces pauvres gens qui n’ont plus de logis, qui ont perdu un membre de la famille et qui sont désœuvrés.  À ce jour, 15 personnes y ont perdu la vie et plus d’une vingtaine sont manquantes. D’ailleurs, nous sommes sans nouvelles de notre amie qui habite Portsmouth.

La Grenade a effectué une grosse collecte de fonds auprès de toute la population et les navigateurs afin de ramasser vêtements, nourriture, eau, matériaux de construction, etc. enfin tout ce qui peut être utile à des gens qui n’ont plus rien.

C’était important pour nous de contribuer et avons agi comme bénévoles afin de recevoir les donateurs.  Notre travail consistait donc à décharger les voitures, taxis et bus qui arrivaient avec leurs dons au port maritime de St-Georges à Grenade.

Ensuite, une fois les fournitures rendues sur le quai près du cargo, nous avons fait un travail à la chaîne afin de tout embarquer sur le cargo commercial qui fera la livraison en Dominique. Difficile à croire, mais nous avons chargé au total 3 tonnes à environ dix personnes.

Imaginez-vous donc que le cargo transporteur nommé « Flying Buzzard » a son port d’attache au Canada et son Capitaine « Mike » est Canadien.

Nous sommes très heureux d’avoir participé à cette collecte, ce fut une belle expérience humanitaire de travailler avec les bénévoles dans le seul et même but afin d’aider ceux qui sont dans le besoin.


God bless you Dominicans,



des tonnes et des tonnes d'eau

Flying Buzzard




Les dons dans le fond de la cale du cargo


Merci aux bénévoles!

25 août 2017


La semaine dernière nous avons assisté à une superbe soirée musicale "Steel-Band" au carénage de St-Georges. Je la suggère à tous et c'est gratuit. On peut danser en suivant les groupes qui performe et défilent dans la rue durant toute la soirée.

Origine du steel-band :  après la seconde guerre mondiale, les soldats américains qui avaient des bases militaires dans les Caraïbes sont partis en y laissant leur bidon d’essence et autres matériels. Les locaux les ont récupéré et en ont fait cet instrument, le steel-band.


Avec Mireille de Umido





Pour vous donner un aperçu de la musique, voici 2 extraits vidéos:

video

video


20 août 2017

Nous voilà de retour à Grenade depuis quelques semaines.  En tout cas ici, je peux vous dire qu'il fait beaucoup plus chaud qu'au Québec, il fait même trop chaud.

Nous sommes à Prickly Bay pour effectuer des réparations sur Pinnacle. C'est le moment idéal, lorsque nous sommes à Grenade durant la saison des ouragans, pour prendre soin de son bateau. Nous avons fait l'acquisition de nouvelles batteries et la semaine prochaine ce sera un nouvel autopilot qui sera installé. Encore des sous, voire même des grosses dépenses.... c'est cela avoir un bateau.

Lors de notre retour du Québec nous avons eu la chance de vivre notre premier Carnaval à Grenade. Belle découverte et surtout dans une ambiance des plus euphorique.

Du samedi au mardi, ce sont 4 jours complets où petits et grands paradent dans la ville.   Le samedi et dimanche sont consacrés au carnaval des enfants. Le lundi matin se déroule la parade la plus typique et unique dans le monde que l’on appelle la J’ouvert. Le mardi à lieu la grande parade avec différents groupes et thèmes.

La fête dure pendant 4 jours et 4 nuits, le rhum coule à flot et la musique ne fait aucune pause.

La J'ouvert

Cette parade marque la célébration qui avait lieu à l’époque, lors de la dernière coupe des champs de canne à sucre. Les troupes de Jab Jab, habitants de l’ile pour la plupart, émergent de la nuit vers 2 ou 3h du matin pour envahir les rues. Ils défilent recouvert d’huile de vidange, de peintures de couleur jaune, rouge, verte, violette et autre.

Ne vous offusquez par d’être un peu noirci voir complètement coloré, c’est le jeu de cette parade ! On choisit donc ses plus vieux vêtements.

L’origine remonte au temps des récoltes de cannes à sucre. Les hommes et femmes qui travaillaient dans les champs, à l’arrière des camions, étaient sous les pots d’échappements ou travaillaient sur les moteurs. Ils étaient alors salis et recouvert d’huile.

Lors de la parade, les habitants de l’île sont donc pour la plupart recouvert d’huile de vidange, leur donnant un aspect noir huileux. Beaucoup portent des chaines pour rappeler ce temps d’esclavage. On trouve des diables à cornes, des joueurs de steel-bands, des chars dotés de puissantes enceintes orchestrées par des DJ locaux.

C'est une expérience unique à vivre à Grenade et obligatoire de se vêtir avec de vieux vêtements.



L'équipage un peu beurré....impossible de rester intact


Notre ami Ken avec ses deux femmes peintes




La grande parade :

Cette parade se rapproche des carnavals que l’on voit dans d’autres pays. Les costumes colorés, les paillettes et les diadèmes sont de sortie. La parade débute à 14 h et la folie s’achève dans la nuit, quelques jours plus tard.

Il y a deux arrêts pendant la parade pendant lesquels chaque groupe effectue la chorégraphie qu’il a créée. Les costumes, le thème ainsi que les danses sont jugées par 4 membres qui élisent donc à la fin de la journée du mardi, le meilleur groupe de l’année.

La plupart du temps, les thèmes sont ceux des 4 éléments clés de la vie (le soleil, la lune, l’amour et l’eau). D’autres groupes rappellent les 4 pays de colonisation (Espagne, France, Angleterre et Venezuela). Le symbole représente l’unicité des peuples malgré leur histoire coloniale. Un bel exemple à suivre !








Le capitaine à du plaisir hein!

Avec nos amis québécois et cousins Français
















Toujours à fêter quand l'occasion se présente..


Voici quelques vidéos:
video

video
video

video


video